lundi 19 janvier 2015

Loi Macron: en route pour l'esclavage ?

18 DÉCEMBRE 2014 |  PAR RICHARD ABAUZIT Un tel projet ne doit pas seulement être analysé pour ce qu’il est, il faut aussi le traduire avec nos mots, tant depuis une trentaine d’années la syntaxe patronale a envahi lois, accords collectifs, médias et hélas de plus en plus souvent contaminé le discours des « partenaires sociaux ». Des licenciements pour motif économique aux plans de « sauvegarde de l’emploi » en passant par les plans « sociaux », du chômage partiel à l’ « activité... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 25 septembre 2014

La CGT appelle à une journée de mobilisation le 16 octobre

Salaire, emploi et protection sociale rendez-vous dans l’action le 16 octobre La politique gouvernementale et du Medef, avec la rigueur et l’austérité pour les salariés, les retraités et privés d’emplois conduit inévitablement à la baisse du pouvoir d’achat, au recul des capacités de production, au chômage de masse et donc au creusement des inégalités sociales. Cette situation sociale et économique se traduit par une dégradation des comptes publics utiles au financement de la protection sociale dans leur ensemble. Pour la CGT le... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 14 janvier 2014

Ils nous parlent du coup du travail !

Et si on parlait du coup du capital ? Le Medef a lancé une grande offensive idéologique pour imposer l’idée selon laquelle le « coût du travail » pénaliserait la compétitivité de l’industrie et plus largement celle de l’économie française. Cette campagne qui vise à culpabiliser les salariés, se décline sur plusieurs terrains : · le coût des « charges sociales » c’est-à-dire en fait des cotisations sociales versées par l’entreprise aux caisses de la sécurité sociale qui seraient trop lourdes pour les entreprises ; · le niveau... [Lire la suite]
Posté par Moderateur site à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 14 janvier 2014

Chômage

Pas de cadeau sous le sapin gouvernemental La galère se poursuit pour les demandeurs d’emploi Les chiffres du chômage de cette fin d’année ne sont pas bons et loin de l’attente du gouvernement : En effet le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 3 293 000. En France métropolitaine fin novembre 2013. Ce nombre est en hausse par rapport à la fin octobre 2013 (+ 0,5 %, soit + 17 800). Sur un an, il croît de 5,6 %. Plus inquiétant encore, le chômage des jeunes de moins de 25 ans est... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 14 janvier 2014

INFIDELITE

Le candidat, François HOLLANDE, s’est fait élire sur la base : « Mon ennemi c’est la finance », « La répartition des richesses créées c’est maintenant ». Aujourd’hui, nous pouvons dire que le président Françoise HOLLANDE est un infidèle notoire. Effectivement, la France tourne au ralenti, mais les entreprises du CAC 40 ont passé un excellent Noël ; elles terminent 2013 en fanfare, avec : + 13% d’augmentation des cours sur un an. La Bourse va bien, merci ! Les deux plus grands gagnants sont, en même temps, les plus gros... [Lire la suite]
Posté par Moderateur site à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 16 octobre 2013

La coupure entre le haut et le bas, le sommet et la base, l'élite et le peuple, la distance qui sépare deux mondes, deux France

"DPDA". France 2, Pujadas, Copé et la chômeuse : la télévision de l'ignoble   LE PLUS. Dans l'émission "Des Paroles et des actes", jeudi 10 octobre, David Pujadas a confronté Jean-François Copé à une femme au chômage. À l'arrivée, une séquence surréaliste où la détresse d'une personne a été détournée pour n'en faire qu'un produit à faire du buzz pour l'audimat, selon notre chroniqueur politique Bruno Roger-Petit.   La chômeuse rigolote en vedette, ce fut le grand moment de l'émission des "Paroles et des actes"... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 mars 2013

Quand l’injustice se fait loi la révolte est un droit !

La CGT Amcor Chalon dénonce la gestion directoriale d'Amcor, la société Amcor a envoyé des lettres de mise en demeure à des employés en grève le 5 mars. Le syndicat CGT s’insurge. Publié le 15/03/2013 à 06h00 | Mise à jour : 15/03/2013 à 09h11 Par Didier Faucard La Filpac-CGT dénonce une gestion « de la peur et du stress» au sein d’Amcor. Le torchon brûle entre le syndicat Filpac-CGT et la direction d’Amcor, la société installée route de Chalais qui fabrique de l’emballage alimentaire et emploie quelque 220 employés. En cause, une... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 4 mars 2013

Augmenter les salaires pas les actionnaires

L'accord MEDEF - CFDT - CFEICGC - CFTC ne doit pas devenir une loi conduisant les salariés à être encore plus fragile et précaire avec des salaires diminués, dans le seul but de permettre aux actionnaires de protéger et accroitre leurs profits. Le modèle social que tentent de nous imposer le patronat et le gouvernement, avec l'appui de 3 organisations syndicales minoritaires, serait le plus grand recul social qu'ait connu notre pays. Pour la CGT cette loi scélérate ne doit jamais voir le jour, parce qu'elle : culpabilise et... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 28 février 2013

Info Actu

NAO 2013 Sélestat, le 27 février 2013 Les années passent et malgré des résultats de plus en plus importants, les salariés se voient continuellement écarté des bénéfices de l’entreprise et du groupe. L’entreprise a fait un résultat de 4.8 millions d’euros sur le dernier exercice Le site de Sélestat a versé 12 millions d’euros de dividendes L’Alsacienne a une trésorerie de prêt de 14 millions d’euros Les 10 meilleurs salaires de l’entreprise représentent 1,2 millions d’euros Mais malgré ceci la direction propose une... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 17:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 28 février 2013

La CGT Amcor Sélestat vous informe lettre ouverte à la direction

LETTRE OUVERTE Monsieur Herzog, Nous tenons à réagir par écrit pour que les éléments de discorde soit bien connus de l’ensemble des parties prenantes aux négociations, ainsi que de l’ensemble des salariés. Le vendredi 15 février, lors de la réunion des négociations annuelles obligatoires, nous avons une fois de plus eu confirmation de la volonté d’écarter les salariés du résultat de l’entreprise. Le premier constat est que ni le changement de directeur et ni celui de DRH ne modifient positivement les évènements. Seules comptent... [Lire la suite]
Posté par CGT67 à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]